Jack russell terrier par Mayo Land

Caractere des Mayo
Chiots
Disponible
Chez moi
Femelles
Males
Mes retraites
Generalites
Les autres
Champions
News
La cote d'opale
Fils de Comm'
A la télé
S'équiper
Génétique et santé
Activités
Livres
Contact

 

 

 

La chasse au saut du terrier

Libre à vous de ne pas aimer la chasse, mais votre jack russell, lui, est un chasseur né, redoutable spécialiste du déterrage du blaireau (aujourd'hui protégé) et du renard. Utilisé en Angleterre, pour faire sauter le renard terré devant les Fox-Hounds lors des chasses à courre, son atavisme naturel le pousse à chasser au terrier. Aujourd’hui, le piégeage est très réglementé et depuis l’arrêté du 27 juin 1991, l’usage de la chloropicrine est interdit pour tuer les nuisibles. Renards, mais aussi blaireaux, sont en augmentation notable, causant des dommages importants au petit gibier. Les gestionnaire de l’environnement doivent réguler ces prédateurs qui n’ont plus de concurrents dans la nature, sous peine de voir disparaître certaines populations de lièvres, lapins, faisans, perdrix... Dans ce contexte, le jack russell trouve naturellement sa place auprès du garde-chasse.

Une technique d’éradication efficace est la chasse dite " au saut du terrier ". Elle est de plus en plus pratiquée C’est une chasse silencieuse à pratiquer seul ou avec un compagnon. Il faut avoir avec soi un ou deux jack créancés sur le renard. On s’approche des terriers à bon vent pour ne pas être repéré par le renard. Il faut donc toujours arriver par le haut des garennes, le renard au repos se tenant habituellement près d’une sortie et à l’étage inférieur des talus. Il faut éviter que le jack ne se retrouve face au renard : c’est alors l e ferme et une partie de déterrage qui commence. Près du terrier, on laisse aller son chien qui va tester le terrier. S’il est habité, le jack prend l’odeur de la voie fraîche et y pénètre. Le renard dérangé cherche alors généralement à sortir sans être remarqué. Quoique, parfois, plus expérimenté ou plus inquiet, il sorte comme un boulet de canon ! Si le chasseur sait rester invisible, le tir est possible. Mais, si le renard l’aperçoit, il préférera faire demi-tour et affronter le chien. 

Pour cette chasse, il faut envoyer en premier lieu un jack qui, sans être trop agressif ce qui pousserait le renard à faire face, saura être fort et intelligent. Si le renard ne se décide pas à bouger, le chien va devoir l’inviter à " sauter " en venant aboyer à un mètre environ, puis en reculant avant de revenir pour l’inciter à sortir. Il est souhaitable que le chien ressorte fréquemment du terrier. Il faut alors le maintenir auprès de soi quelques minutes, ce qui permet au renard stressé de choisir de fuir. On incite le chien à revenir par l’emploi d’un petit sifflet. Si votre terrier est habité et que ½ heure, ou ¾ d’heur e se passe sans que le jack ne puisse faire " sauter " son renard... il faut alors changer de tactique et utiliser un chien plus agressif qui cherche le contact. Ce dernier va inquiéter le renard et réussira peut-être à le faire sortir par la force. Mais ce n’est pas la meilleure solution ! Dans cette chasse, on tue en général plus de mâles que de femelles. La période favorable se situe de décembre à février, et le taux de réussite globale avoisine les 70 %.

Chantal LECLERCQ " Le Jack Russell" copyright Éditions Pet Book

 

ALLEZ VOIR ....

Le déterrage

Les règlements de travail

Autres chasses

Le Blog sur le Jack Russel est ici...Cliquez